Pérès, Henri (1890-1983)

Description

Né en Algérie de petits cultivateurs émigrés espagnols, Henri Pérès exerce le métier d’instituteur avant d’obtenir la licence et le certificat d’aptitude de l’arabe de l’enseignement secondaire en 1921, puis en 1923, l’agrégation d’arabe et un DES consacré au poète bédouin « Kothayyir-‘Azza, poète de l’époque omeyyade ». En poste au lycée Bugeau d’Alger de 1928 à 1938, il est chargé de la préparation au brevet d’arabe et de cours de grammaire à la faculté des lettres d’Alger à partir de 1926, puis de littérature à partir de 1929, avec une approche surtout philologique. Il est une figure importante d’une Ecole d’Alger « autonome », tournée vers l’étude de l’Occident musulman et ouverte à la littérature contemporaine orientale. Secrétaire du nouvel Institut d’études orientales, fondé par Georges Marçais en 1934, jusqu’en 1947, il obtient en 1938 la chaire d’arabe moderne à la faculté des lettres d’Alger, après avoir soutenu ses thèses « La poésie andalouse en arabe classique, au XIe siècle : ses aspects généraux, ses principaux thèmes et sa valeur documentaire » et « L’Espagne vue par les voyageurs musulmans de 1916 à 1930 ». Il travaille essentiellement sur al littérature moderne, publiant en 1938 un manuel réédité de nombreuses fois : « La littérature arabe et l’Islam par les textes. Les XIXe et XXe siècles ». A partir de cette date et jusqu'à sa retraite en 1960, il est également chargé de mission d'inspection générale de l'enseignement de l'arabe dans l'enseignement secondaire, fonction dans laquelle il encourage l’enseignement de l’arabe écrit et parlé, mission qu’il poursuit dans la création du « Bulletin d’études arabes » et de la collection « Bibliothèque arabe française » au sein de l’Institut d’études orientales, qui édite des textes arabes classiques avec leur traduction française en regard de 1942 à 1953. En 1944, il est chargé de mission auprès de l’Institut français de Damas, puis fonde en 1945, l’École pratique d'études arabes, et en 1949, l'Institut d'études supérieures islamiques d'Alger. Il reste à la tête des deux institutions jusqu'à l'indépendance de l'Algérie en 1962, date à laquelle il se retire à Vernet-les-Bains (Pyrénées orientales).

Ressources liées

Filtrer par propriété

Créateur
Titre Libellé alternatif Classe
La poésie arabe d'Andalousie et ses relations possibles avec la poésie des troubadours Créateur(s) Text
colleague
Titre Libellé alternatif Classe
Marçais, Georges (1876-1962) Collègue Person
Bencheneb, Saâdeddine Collègue Person

Forme retenue

fre Pérès, Henri (1890-1983)

Autres formes du nom

fre Henri Pérès
fre Peres, Henri
fre Henri Peres

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Pérès

Prénom(s)

fre Henri

Langue

fre

Nationalité

fr

Genre

fre masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1890-03-17

Date de mort

1983-11-18

Lieu de naissance

Lieu de décès

Récompense(s) reçue(s) par la personne décrite

fre Officier du Nichan Iftikhar de Tunisie (1932)
fre Officier du Ouissam Alaouite chérifien du Maroc (1934)
fre Officier de la Légion d'honneur (1959)

Profession / Activités

fre Professeur

Reprendre la forme retenue

fre Pérès, Henri (1890-1983)