Laforgue, Adrien

Classe

Personne

Forme retenue

fre Laforgue, Adrien

Autres formes du nom

fre Adrien Laforgue

Nom de famille

fre Laforgue

Prénom(s)

fre Adrien

Langue

fre

Nationalité

fr

Genre

fre masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1871

Date de mort

fre 11 octobre 1952
1952-10-11

Lieu de naissance

Lieu de décès

Récompense(s) reçue(s) par la personne décrite

fre Chevalier de de l'ordre de Saint-Grégoire-le-Grand

Profession / Activités

fre Architecte

Frère(s)/soeur(s)

Reprendre la forme retenue

fre Laforgue, Adrien

Description

Né dans une famille pyrénéenne émigrée en Uruguay, et dans une fratrie de 11 enfants, dont Jules Laforgue, futur poète, Adrien Laforgue rentre en France avec l’ensemble de sa famille en 1875. Son père les installe à Tarbes et meurt en 1881, Adrien est mis en pension au séminaire de Saint-Pé-de Bigorre (Hautes-Pyrénées). Il étudie l’architecture en France entre 1890 et 1897. Après avoir été professeur de dessin, il s’établit comme architecture à Limoges de 1906 à 1913. En 1904, il est lauréat de la Société des Agriculteurs de France ; en 1905, il remporte le concours pour la construction d’un groupe scolaire à Boussac, puis obtient divers premiers prix, de la Société des Artistes français au Salon de 1907, des Comités d’habitations à bon marché des villes de Paris et Lyon en 1908, du Ministère de l’Agriculture en 1911. En 1911, il est expert assermenté à la Cour d’Appel de Limoges. En 1913, il décide de s’installer au Maroc, et obtient le rôle d’expert assermenté à la Cour d’appel de Rabat. Il est mobilisé en 1914 comme lieutenant d’infanterie détaché au génie et collabore aux travaux de la Chefferie de Rabat. Après la Première Guerre mondiale, affecté aux services d’architecture de Rabat, il construit l’Hôtel des Postes entre 1918 et 1920. Il construit également le Théâtre de Casablanca en 1918, et plus tard, le Tribunal de Paix de Fès (1933-1936). Appelé par l’architecte en chef M. Prost, il dirige les travaux de la Résidence générale de Rabat et des Cabinets militaire, civil, des Affaires indigènes, du Cabinet diplomatique et du Secrétariat général. Il est l’un des lauréats en 1928 au concours pour des modèles d’habitations à bon marché pour les nouveaux quartiers ouvriers construits en dehors du centre de Casablanca, en prenant en compte les traditions structurelles de l’espace urbain musulman. Il est par ailleurs chargé de mission en Suisse pour la construction des Bureaux de poste. Il est l’architecte attitré de la Caisse des Prêts immobiliers du Maroc, président de l’Association des Architectes du Maroc et vice-président de la Société d’architectes du Maroc. Il est également vice-président du Syndicat d’initiative de Rabat-Salé et président des Amis de Radio-Maroc. En 1921, il est reçu parmi les 300 membres de la Société centrale de Paris. En 1925, il reçoit le Grand prix de l’Exposition des Arts décoratifs de Paris.

Ressources liées

Filtrer par propriété

colleague
Titre Libellé alternatif Classe
Borély, Jules (1874-1947) Collègue Personne
Marchisio, Antoine Collègue Personne
members
Titre Libellé alternatif Classe
Maroc. Direction générale de l'instruction publique, des beaux-arts et des antiquités Membre(s) de l'organisation Organisation