"Antiquaire : notes et recherches"

Description

Ce dossier de notes préparatoires porte un titre ajouté par Madeleine Bosco. De la main d’Henri Bosco sont par contre les trois citations, barrées, qu’Henri Bosco a dû envisager comme exergues avant de choisir trois vers des Perses : en grec, une citation de Phèdre de Platon (XXXVII), suivie de sa traduction et une deuxième citation en français tirée du même dialogue (XXV). Il est question de « descente aux enfers » et de « voyage sous terre », expressions qui correspondent bien à l’itinéraire de Baroudiel dans le magasin des Antiquaires marseillais. Des poèmes et un brouillon de dédicace « A ma femme — pour elle j’ai écrit ce livre » — finalement non intégré au roman final — rappelle la difficulté qu’a eu Henri Bosco à écrire ce roman dans les circonstances où les Bosco ont sérieusement vu arriver leur départ du Maroc en plein bouleversement, renforcées par la maladie de Madeleine Bosco, à Aix, en octobre 1951 et sa longue convalescence, qui ont poussé Henri Bosco à abandonner temporairement l’écriture de L’Antiquaire pour se lancer dans l’entreprise du récit d’enfance, Antonin. Sur un rabat de dossier compris à l’intérieur des notes, apparaît de la main d’Henri Bosco : « Commencé le 9 juin 1951 », mais c’est certainement une date relative au début de l’écriture d’un chapitre, par nécessairement la date de début de travail sur ces notes.
Elles ont dû précéder de peu l’écriture du roman : elles comprennent des listes de mots, procédés habituellement utilisés par Henri Bosco, pour avoir à disposition un vivier d’expressions comme « descendre », « glisser », etc… certaines constituent des rubriques plus précises, « optique », « objets d’église », « météorologie » et figurent également des listes de lieux qui permettent de dresser une carte du désert de L’Antiquaire. Dans l’ensemble figure un prospectus dactylographié des Comptoirs du Tafilalet, qui a inspiré le décor du Comptoir du désert. Enfin, il y a travail important sur les noms de chapitres, et des plans qui élabore la structure du futur récit, des recherches sur les prénoms des personnages. L’ensemble est constellé de dessins griffonnés de visages, de bâtiments marocains, et même un plan schématique des immeubles parcourus par Baroudiel dans sa captivité.
Certaines notes de recherche éclairent les thèmes sous-jacents : il est notamment question d’orphisme, de Perséphone, Dionysos et les mystères, un thème cher à Henri Bosco. Derrière le récit de L’Antiquaire il y a le mythe de Dionysos Zagreus, mort et ressuscité, cité comme « l’âme du monde » (L’Antiquaire, Gallimard, 1954, p. 50).

Table des matières

F. 1-13 Tapuscrit du "Journal du Missel"
F. 14-15 Recherches manuscrites pour la citation liminaire
F. 16 "Comptoirs du Tafilalet"
F. 17 Recherche sur les noms de personnage et plan de la partie "Mémorables"
F. 18-19 "L'aquarium"
F. 20-34 " Plans et notes utilisés"
F. 35-82 Notes et brouillons divers

Relation(s)

Quatre pages dactylographiés en début de dossier correspondent à des extraits du « Journal de Lucile » : Baroudiel refugié dans la chambre de Lucile de Lirande y découvre dans un missel des feuillets de la main d’Agarithe et de Lucile. Henri Bosco a écrit ce journal sans toutefois en conserver le texte entier dans L’Antiquaire. Il a isolé dans ce dossier les extraits qu’il a réécrit pour les insérer dans le texte final. Le texte complet du Journal est également disponible dans ses archives.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Relation
Titre Libellé alternatif Classe
L'Antiquaire Relation(s) work

Type de document

fre Manuscrit

Titre

fre "Antiquaire : notes et recherches"

Autre(s) titre(s)

fre Notes et recherches pour l'Antiquaire

Date

fre 1951/1954

Langue(s)

fre

Format

fre PDF
fre 372.74 Mo
fre 163 vues

Importance matérielle

fre 82 feuillets
fre 32*24 cm

Est une version de

Donateur(s)

Source

fre Université Côte d'Azur. BU Lettres Arts Sciences Humaines. Fonds Henri Bosco

Cote

fre BOS 179

Identique à

Droits

fre Droits réservés. Nous contacter

Identifiant pérenne