Arène, Paul (1843-1896)

Description

En 1865, une pièce jouée avec succès à l'Odéon, Pierrot héritier, oriente Paul Arène vers le journalisme, notamment pour des chroniques dans Le Journal et Le Figaro littéraire.
Il fréquente à Paris François Coppée, Catulle Mendès, Alphonse Daudet, avec lequel il collabore très étroitement (au point d'être par certains considéré comme le nègre d'Alphonse Daudet) pour les chroniques provençales publiées par "L'Événement", qui constituent ultérieurement le recueil des Lettres de mon moulin. En 1868, il écrit ce qui est considéré comme son œuvre majeure, Jean-des-Figues
Inspiré et en relation avec Joseph Roumanille, Frédéric Mistral et Théodore Aubanel, il organise en 1879 le Félibrige parisien, dont il sera le président. Il est élu majoral du Félibrige en 1884. Il dirige diverses revues félibriennes : La Cigale, La Farandole, Lou Viro-Soulèu.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Créateur
Titre Libellé alternatif Classe
Jean-des-figues ; suivi de Le Tor d'Entraÿs Créateur(s) Text
members
Titre Libellé alternatif Classe
Félibrige Membre(s) de l'organisation Organization

Forme retenue

fre Arène, Paul (1843-1896)

Autres formes du nom

oci Arena, Pau
oci Pau Arena
fre Paul Arène

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Arène
oci Arena

Prénom(s)

fre Paul
oci Pau

Langue

fre
oci

Nationalité

fr

Genre

fre masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1843-06-26

Date de mort

1896-12-17

Portrait, représentation de la personne

Profession / Activités

fre Journaliste

Membre de

Reprendre la forme retenue

fre Arène, Paul (1843-1896)