URSS -- 1917-1921 (Révolution)

Description

Le terme de « révolution russe » caractérise un ensemble d’évènements à partir de février 1917 ayant conduit au renversement du régime tsariste de Russie, puis en octobre à la prise de pouvoir des bolcheviques instaurant un régime communiste léniniste. La réaction contre cette prise de pouvoir débouche sur une guerre civile opposant bolcheviques et Armées blanches (ou Russes blancs) et d’autres adversaires politiques. L’économie russe, déjà affaiblie par la Première guerre mondiale, s’effondre et le pays subit une famine particulièrement meurtrière. La guerre civile est remportée par les bolcheviques qui mettent en place l’URSS.
La Russie d’avant 1917 est un régime monarchique autoritaire. Le Tsar Nicolas II détient tous les pouvoirs. Mais depuis 1905 et la répression sanglante d’une révolte, il a dû faire quelques concessions « libérales » avec l’instauration d’un parlement appelé la Douma. La Douma bien que d’essence libérale ne parvient pas à stopper les révoltes larvées qui secouent tout l’Empire Russe, ou à supprimer la police secrète du Tsar tant redoutée : l’Okhrana. En 1914, la Russie se range au côté de la France et du Royaume Uni lors du déclenchement de la première guerre mondiale contre l’Allemagne et l’Autriche. Insuffisamment armée et industrialisée, la Russie subie défaite sur défaite, et une partie de son territoire est envahi. La guerre devient de plus en plus impopulaire du fait de cette invasion, des nombreuses pertes humaines, et du rationnement imposé à la population.
Le mouvement révolutionnaire débute par un mouvement spontané des ouvriers de la capitale Petrograd (Saint-Petersbourg) le 18 février 1917 suite à des rumeurs de rationnements et de problèmes d’approvisionnements en pain sur la capitale Petrograd (Saint Pétersbourg). Le mouvement s’amplifie le 23 février lors de la journée internationale de la femme. Une grève générale est déclenchée le 25 février, qui prend cette fois ci un tournant politique. A chaque manifestation, l’armée et le pouvoir en place semblent totalement débordés, d’autant que soldats et grévistes fraternisent. Le 2 mars 1917, le Tsar Nicolas II est contraint à abdiquer. Immédiatement, sont élus les premiers soviets (assemblées populaires) un peu partout en Russie. Malgré tout la guerre continue, la famine perdure, et la Russie fait face à une instabilité gouvernementale, et à des soulèvements tant bolchéviques que contre-révolutionnaires.
Profitant du chaos ambiant qui règne et de l’exaspération du peuple russe face à l’incapacité du pouvoir à mettre fin à la guerre, Lénine et Trotsky profite de l’occasion en organisant un coup d’état en octobre 1917. Dès avril, Lénine, rentré d’exil, publie ses thèses considérant que tout l’édifice capitaliste et impérialiste va s’effondrer de lui-même, et refuse de participer au gouvernement socialiste de Kerenski qu’il qualifie de « bourgeois ». L’insurrection a lieu dans la nuit du 24 au 25 octobre 1917. Les gardes rouges conduits par les bolcheviques prennent sans résistance le contrôle de la capitale et le palais d’Hiver, siège du gouvernement provisoire. Le 25 octobre, Trotski annonce officiellement la dissolution du gouvernement provisoire lors de l’ouverture du Congrès panrusse des soviets des députés ouvriers et paysans. En mars 1918, Lénine met fin à la guerre avec l’Allemagne.
Cette prise de pouvoir reste contestée et la Russie entre dans une guerre civile jusqu’en 1921. De multiples alliances de Russes blancs, monarchistes et partisans du retour au régime tsariste, se forment pour renverser le pouvoir bolchévique, notamment suite à l’assassinat en Sibérie de Nicolas II et sa famille. Mais cette guerre civile n’oppose pas seulement la jeune Armée rouge aux « armées blanches » : la confrontation politique se double d’une guerre des paysans contre les villes et toutes autorités extérieures aux villages et campagnes : des « armées vertes » composées de paysans refusant les enrôlements forcés et les réquisitions se battent tour à tour contre les armées rouges et blanches. Les soulèvements et protestations ouvrières et paysannes sont définitivement écrasés par Trotsky en 1921. Le Xe congrès du Parti, tenu au même moment que la dernière insurrection, celle des marins de Kronstadt en mars, abolit le droit de fraction au sein du Parti. Le régime bolchevique de Lénine fonde le 30 décembre 1922 l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), fédération de républiques conçues sur des critères ethniques, dont l’organisation politique est définie par un parti unique le Parti communiste de l’Union soviétique et son bureau exécutif le Politburo.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Sujet
Titre Libellé alternatif Classe
Le nouvel impérialisme russe. L'Europe au carrefour : renaissance ou totalitarisme Sujet(s) Text

Nom

fre URSS -- 1917-1921 (Révolution)

Autre(s) forme(s) du nom

fre Guerre civile russe (1917-1922)
fre Révolution bolchevique (1917-1921)
fre Révolution russe (1917-1921)
fre Russie -- 1917-1922 (Guerre civile)
fre Russie -- 1917-1921 (Révolution)

Identique à

Identifiant pérenne

Date

1917/1922

Date de début

1917-03-12

Date de fin

1922-10-15

Reprendre la forme retenue

fre URSS -- 1917-1921 (Révolution)