Mes départs : (pages autobiographiques)

Résumé

Parue en 1927, Mes départs fait partie du cycle de la jeunesse d’Adrien Zograffi, double littéraire de Panaït Istrati. Ce récit autobiographique narre les années d’apprentissage à Braïla, sur le Danube, en Roumanie : bien qu’encouragé à poursuivre ses études par son professeur, l’adolescent préfère soutenir financièrement sa mère et s’engage comme serveur dans une taverne grecque tenue par Kir Léonida, travail épuisant et éprouvant, mais dans lequel il rencontre le marin Mavromati. Celui-ci le soutient et l’aide dans sa formation intellectuelle, allant jusqu’à lui offrir un dictionnaire de langue roumaine, son seul trésor. Rêvant d’autres horizons et curieux, il arpente le monde par la lecture du Dictionnaire universel, et rêve d’aller en France. Après une ellipse de quelques années, dans le dernier chapitre, Diretissimo, Panaït Istrati relate son embarquement clandestin en direction de la France, en 1907, ses embûches après un débarquement à Naples et l’arrivée en Egypte.

Table des matières

Fin d'enfance. Premier pas dans la vie
I. la taverne de Kir Léonida
II. Capitaine Mavromati
Pour atteindre la France
III. Diretissimo

Collections

Ressources liées

Filtrer par propriété

publications
Titre Libellé alternatif Classe
Istrati, Panaït (1884-1935) Publications Person

Type de document

Livre

Titre

fre Mes départs : (pages autobiographiques)

Éditeur(s)

Lieu de production

Mention d'édition

fre Septième édition (i. e. impression)

Date

Date de création originale

1927-03

Langue(s)

fre

Couverture spatiale

Format

fre PDF
fre 255.75 Mo
fre 228 vues

Importance matérielle

fre 220 p.
fre 19 cm

Est une partie de

fre La Jeunesse d'Adrien Zograffi

Source

fre Université Côte d'Azur. BU Lettres Arts Sciences Humaines. Collection Panaït Istrati

Cote

fre PaI 7

Droits

fre Domaine public

Identifiant pérenne