Haykal, Muḥammad Ḥasanayn (1923-2016)

Classe

Personne

Forme retenue

ara Haykal, Muḥammad Ḥasanayn (1923-2016)

Autres formes du nom

fre Mohamed Heikal
fre Heikal, Mohamed
ara Muḥammad Ḥasanayn Haykal
ara Muḥammad Ḥasanayn Haykal
fre Haykal, Muḥammad Hasanayn
ara محمد حسنين هيكل
fre Mohammed Heikal
fre Heikal, Mohammed
fre Mohamed Hassanein Heikal
fre Heikal, Mohamed Hassanein
fre Mohamed Heykal
fre Heykal, Mohamed
fre Muḥammad Ḥasanayn Haykal
fre Haykal, Muhammad Ḥasanayn

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Heikal
fre Haykal
fre Heykal

Prénom(s)

ara Muḥammad Ḥasanayn
fre Mohammed
fre Mohamed Hassanein
fre Muhammad

Langue

ara
eng

Nationalité

eg

Genre

fre masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1923-09-23

Date de mort

2016-02-17

Lieu de naissance

Lieu de décès

Portrait, représentation de la personne

Profession / Activités

fre Journaliste

Reprendre la forme retenue

fre Haykal, Muḥammad Ḥasanayn (1923-2016)

Description

Né dans une famille de riches commerçants, Mohammed Heikal suit l’enseignement de l’Université américaines du Caire. En 1942, il se lance dans la carrière journalistique au sein du journal de langue anglaise « The Egyptien Gazette ». Il y couvre les évènements de la Seconde guerre mondiale en Afrique du Nord, la bataille d’El Alamein, puis la première guerre israélo-arabe en 1948-1949, la guerre civile grecque de 1946 à 1949 … En 1952, il couvre en Égypte le coup d’État du Mouvement des Officiers libres. Il devient rédacteur en chef du journal « Al Ahram » entre 1957 et 1974. Proche collaborateur du Président Gamal Abdel Nasser, qu’il a rencontré lorsqu’il couvrait la première guerre israélo-arabe, il est son émissaire informel et 1957, Nasser le nomme rédacteur en chef du journal gouvernemental « Al Ahram ». A la mort de Nasser en 1970, il soutient son successeur Anouar el-Sadate, et devient son Ministre de l'information de 1970 à 1974, et brièvement ministre des Affaires étrangères. Il critique le rapprochement avec les États-Unis et avec Israël et est limogé de la rédaction d’« Al Ahram » en 1974. Il garde cependant son influence dans le monde arabe et est brièvement envoyé en prison par el-Sadate en septembre 1981, un mois avant l’assassinat du Président, avec qui il règle ses comptes en 1983 dans « L’Automne de la colère. L’assassinat de Sadate ». Très critique envers Moubarak, il intervient sur la chaîne qatarie Al Jazeera dans son émission « Avec Heikal », une des émissions d’histoire et de politique les plus suivies du monde arabe. Pendant le Printemps arabe, en 2011, il exhorte au départ de Moubarak et après son départ le 11 février, il revient à la télévision égyptienne. S’il accompagne l’accession au pouvoir du général Abdel Fattah al-Sissi, il déchante rapidement devant l’influence des Frères musulmans.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Créateur
Titre Libellé alternatif Classe
Les causes de l'incompréhension entre l'Europe et les musulmans et comment y remédier Créateur(s) Texte