Tunisie

Description

Pays situé entre l’Algérie et la Libye, dont le territoire est à 30 % désertique, la Tunisie est le berceau de la civilisation carthaginoise qui a été l’une des rivales de la République romaine. Carthage, fondée par ces colons phéniciens, au IXe siècle av. J.-C., par le commerce et la colonisation, domine la partie occidentale de la mer Méditerranée. A l’issue de la troisième guerre punique, entre Rome et Carthage, Rome s’installe à Carthage et établit la province romaine d’Afrique. La région passe ensuite sous l’autorité de l’Empire romain d’Orient, puis arabe au VIIe siècle. L’Ifriqiya arabe connaît un phénomène de désertification démographique, compensée en partie par l’exil des musulmans et juifs andalous chassés par la Reconquista. En 1575, la Tunisie devient province de l’Empire ottoman, mais les dignitaires locaux s’émancipent très rapidement, le pouvoir réel se retrouvant dans les mains de dynasties de beys dès 1613.
Au XIXe siècle, France et Royaume-Uni commencent à faire pression pour leurs intérêts économiques et commerciaux en s’appuyant notamment sur la communauté juive : à la suite de l’affaire Sfez, exemple de traitement inégalitaire entre Juifs et Musulmans devant les tribunaux, Mohammed Bey est contraint à des réformes dans la logique de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Le pays est doté d’une Constitution en 1861. Mais de graves difficultés financières contraignent le gouvernement à se déclarer en banqueroute en 1869 et à créer une commission financière internationale franco-italo-britannique. La France envoie des troupes en avril 1881 sous prétexte de protéger la Tunisie des combats entre tribus algériennes. Le protectorat est officialisé le 12 mai 1881 par le traité du Bardo, renforcé par les conventions de la Marsa en 1883 et le bey est progressivement obligé d’abandonner ces pouvoirs au profit du résident général.
Dès 1907, le mouvement réformiste des « Jeunes Tunisiens » lutte contre le protectorat et organise des boycotts. Malgré l’état d’urgence et l’interdiction de la presse nationaliste de 1914 à 1921, le mouvement indépendantiste renaît avec le parti du Destour, créé en 1920, qui se scinde en deux en 1934, avec le parti Néo-Destour de tendance moderniste et laïque dirigé notamment par Habib Bourguiba. Il est conduit à la clandestinité après la répression violente suivant les émeutes de 1937 et envisage d’inscrire la résistance armée à sa stratégie de libération. En 1942, Bourguiba est livré à l’Italie par le régime de Vichy, pour être utilisé contre la Résistance française en Afrique du Nord, mais Bourguiba lance un appel à soutenir les Alliés. La Tunisie est le théâtre de la campagne de Tunisie entre novembre 1942 et mai 1943. Au moment du débarquement allié au Maroc le 8 novembre 1942, Allemands et Italiens envoient 70 000 hommes en Tunisie, pour tenir les grands ports de Tunis et Bizerte, alors qu’en même temps les troupes de Rommel, vaincues en Egypte se replient sur la Tunisie. Les troupes françaises tiennent la frontière avec l’Algérie, jusqu’à l’arrivée des Américains et Britanniques. Attaques et contre-attaques se succèdent jusqu’à la capitulation des troupes allemandes le 11 mai 1943.
Après la Seconde Guerre mondiale, la Tunisie négocie son indépendance en 1950, mais le gouvernement français met fin unilatéralement aux négociations par une note le 15 décembre 1951. L’arrivé d’un nouveau résident général et l’arrestation de 150 destouriens dont Bourguiba le 18 janvier 1952 précipitent l’entrée dans l’action armée et la répression militaire française, les années 1953-1954 sont marquées par les manifestations, émeutes, grèves, tentatives de sabotage et jets de bombes artisanales prenant en particulier pour cibles les colons, les fermes, les entreprises françaises et les structures gouvernementales. Finalement, l’autonomie interne est concédée le 31 juillet 1954 et l’indépendance signée le 3 juin 1955. La Tunisie devient une République en 1957 et Bourguiba en est élu premier président le 8 novembre 1959 après que le Néo-Destour a obtenu tous les sièges de l’Assemblée constituante de 1956.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Lieu de production
Titre Libellé alternatif Classe
Quatre vents, 1ère année, numéro 1 Lieu de production Text
Quatre vents, 1ère année, numéro 2 Lieu de production Text
Quatre vents, 2ème année, numéro 3 Lieu de production Text
Quatre vents, 2ème année, numéro 5 Lieu de production Text
Quatre vents Lieu de production Text
Couverture spatiale
Titre Libellé alternatif Classe
Petite histoire de l'Algérie, Tunisie, Maroc. Tome 1 : avant 1830 Couverture spatiale Text
Afrique romaine au IIIe siècle Still Image
Nationalité
Titre Libellé alternatif Classe
Jeune France Nationalité Organization
Lieu compris dans ce lieu
Titre Libellé alternatif Classe
Afrique du Nord Lieu compris dans ce lieu Location
Méditerranée (mer) Lieu compris dans ce lieu Location

Nom

fre Tunisie

Autre(s) forme(s) du nom

eng Tunisia
fre République tunisienne
eng Republic of Tunisia
ara Tūnis
ara الجمهورية التونسية
ara تونس
ara al-jumhūriyya at-tūnisiyya

Identique à

Latitude

34

Longitude

9

Coordonnées

36° 49′ N, 10° 11′ E

Source de l'image

Identifiant pérenne

Reprendre la forme d'autorité

fre Tunisie