Ghéon, Henri (1875-1944)

Description

Etudiant en médecine, il écrit des poèmes remarqués par Mallarmé et Francis Jammes et des critiques littéraires. En 1897, il rencontre André Gide, qui devient son ami et mentor littéraire, et le fait entrer à la direction de la revue L'Ermitage. En novembre 1908, il participe également à la fondation de la Nouvelle revue française.
Pendant la Première guerre mondiale, il retrouve la foi catholique, dont il devient un fervent défenseur. Conversion dont il fait le récit dans L'Homme né de la guerre publié en 1919. Il devient tertiaire de l'ordre dominicain en 1922 et prend comme nom en religion, frère Pierre-Dominique.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Créateur(s)
Titre Libellé alternatif Classe
Saint Jean Bosco Créateur(s) Text

Forme retenue

fre Ghéon, Henri (1875-1944)

Autres formes du nom

fre Henri Ghéon
fre Henri Gheon
fre Gheon, Henri
fre Vangeon, Henri-Léon
fre Henri-Léon Vangeon
fre Vengeon, Henri-Léon
fre Henri-Léon Vengeon
bre Herri Gheon
bre Gheon, Herri
fre Frère Pierre-Dominique

Pseudonyme(s)

fre Ghéon, Henri

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Vangeon
fre Vengeon

Prénom(s)

fre Henri-Léon
bre Herri

Langue

fre

Nationalité

fr

Genre

fre masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1875-03-15

Date de mort

1944-06-13

Lieu de décès

Portrait, représentation de la personne

Reprendre la forme retenue

fre Ghéon, Henri (1875-1944)