Hanoï - Vue de la concession française au Tongking

Description

Ce cliché panoramique est en fait constitué de deux photographies collées les unes aux autres. Prouesse technique, ce panorama témoigne à la fois du talent de Gsell mais aussi, historiquement, des premières années de la présence coloniale française à Hanoi. À la suite de l'échec de l'expédition de Garnier et de la conclusion d'un traité avec la cour de Hué en 1874, les Français obtinrent l'ouverture du fleuve Rouge au commerce et le droit d'avoir des concessions et des consuls au Tonkin, à Hanoi et Haiphong. Cette vue du fleuve Rouge montre les bâtiments achevés (fin 1876) de la concession de Hanoi qui couvrait dix-sept hectares. De gauche à droite, on distingue : le fortin et la caserne, le logement des officiers, l'hôtel du consul et la chancellerie. Ce sont les premiers bâtiments en pierre de type européen élevés au Tonkin. Le premier consul fut Le Jumeau de Kergaradec, lieutenant de vaisseau (août 1875).
Source de la description : texte de Frédéric Mantienne et Christian Pédelahore de Loddis in Franchini, Philippe ; Ghesquière, Jérôme (dir.), Des photographes en Indochine. Tonkin, Annam, Cochinchine, Cambodge et Laos au XIXe siècle, Marval & Réunion des musées nationaux, 2001, pp. 70-71.

Titre

fre Hanoï - Vue de la concession française au Tongking

Éditeur

fre Studio photographique Gsell (Saigon)

Numérotation de l'éditeur

fre 1120 (numéro du montage sur lequel figure ce cliché)

Date

Couverture temporelle

Couverture spatiale

Format

fre 1 fichier JPEG (2,38 Mo)

Technique et dimensions

fre Épreuve à l'albumine sur papier montage sur carton
fre 17*59 cm

Autre numérotation

4

Provenance

fre Bibliothèque de l'ancien Musée des colonies (Paris)

Identifiant pérenne

Droits

fre Domaine public

Source

fre Université Côte d'Azur. BU Lettres Arts Sciences Humaines. Fonds ASEMI

Cote

PH03-5

Type

fre Photographie