Pallière, Aimé (1868-1949)

Description

Ecrivain et journaliste, chrétien libéral, Aimé Pallière découvre la religion hébraïque lors de l'Affaire Dreyfus, étudiant l'hébreu, les coutumes et prières juives. Il s'engage alors dans la défense contre l'antisémitisme et le prosélytisme juif , devenant disciple du rabbin Elie Benamozegh et devenant pratiquant naohide, un courant religieux du judaïsme ouvert aux non-juifs.
Il dialogue alors avec les tenants d'un judaïsme réformé, tel le rabbin Louis-Germain Lévy. Il participe à la création de l’Union libérale israélite, première synagogue de tendance libérale, sise rue Copernic à Paris. Il en refuse la fonction de rabbin et en devient le prédicateur. Il défend le sionisme, qu'il juge être un élément fondamental du judaïsme. De 1926 à 1935, il préside l’Union universelle de la jeunesse juive (UUJJ) et dirige le Fonds national juif (KKL), qui achète des terres en Palestine.

Collections

Ressources liées

Filtrer par propriété

Contributeur(s)
Titre Libellé alternatif Classe
Comment j'ai été convertie Contributeur(s) Text

Forme retenue

fre Pallière, Aimé (1868-1949)

Autres formes du nom

fre Aimé Pallière

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Pallière

Prénom(s)

fre Aimé

Langue

fre

Nationalité

fr

Genre

masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1868-11-17

Date de mort

1949-12-24

Portrait, représentation de la personne

Reprendre la forme retenue

fre Pallière, Aimé (1868-1949)