Hanoi, juillet 1953. - Village provisoire de paillottes, et pont Doumer.

Description

Un village de paillottes dans les environs de Hanoi ; comme l'explique Virginie Malherbe, ces constructions étaient rejetées hors de la ville : "Remarquons d'emblée que toute la période coloniale a été marquée par une division claire entre habitat français, constitué de villas, et habitat annamite, plus varié dans ses formes. Il n'y avait pas de ségrégation raciale stricte selon les lois d'urbanisme, mais les quartiers étaient organisés par type de bâti : les villas n'étaient autorisées que dans les quartiers dits européens, les compartiments dans les quartiers dits 'indigènes' et les paillotes étaient repoussées à l'extérieur de la ville. Il n'était pas interdit à un riche Vietnamien de vivre dans des quartiers européens, et l'on en a plusieurs exemples. Ainsi, une ségrégation sociale se surimposait à une ségrégation raciale implicite.".
Source de la description : Malherbe, Virginie, Hanoï. Rêves d'Occident en Extrême-Orient, Somogy & Inventaire général du patrimoine culturel, 2010, p. 14.

Titre

fre Hanoi, juillet 1953. - Village provisoire de paillottes, et pont Doumer.

Numérotation de l'éditeur

fre 12 (numéro du montage sur lequel figure ce cliché)

Date

Couverture temporelle

Couverture spatiale

Format

fre 1 fichier JPEG (519 Ko)

Technique et dimensions

fre Tirage argentique collé sur carton
fre 4*6 cm

Provenance

fre Bibliothèque de l'ancien Musée des colonies (Paris)

Identifiant pérenne

Droits

fre Libre de droit

Source

fre Université Côte d'Azur. BU Lettres Arts Sciences Humaines. Fonds ASEMI

Cote

PH35-50

Type

fre Photographie