Schwob, René (1895-1946)

Description

René Schwob (1895-1946) est un écrivain et critique d'art français d’origine juive converti au catholicisme. Il fut en contact avec de très nombreuses personnalités du monde des lettres et des arts (Jacques Maritain, Emmanuel Mounier, Samivel, André Gide, Valéry Larbaud, Marie Laurencin, Céline, Jeanne Bergson, Chagall, Andrée Viollis, etc.)
Né dans une famille juive d'origine alsacienne installée à Paris, il abandonne rapidement la pratique des rituels religieux par manque de foi. En 1914, il s'engage dans un régiment d'infanterie, qui est rapidement décimé en septembre, alors qu'il est lui-même gravement blessé, blessure qui le fait souffrir toute sa vie. Laissé sur le champ de bataille, il y entend la voix de la révélation, mais ne s'y plie pas sur le moment. Après la guerre, il se présente au concours du commissariat de la marine, fait pendant un an son stage à Brest, puis part en Extrême-Orient. En 1922, il réclame le baptême mais se le voit refuser. En 1925, au Japon, où il rencontre Paul Claudel, malgré ces recherches, il ne parvient pas à voir dans la messe autre chose qu' une sottise.
En 1926, il est rapatrié en France à cause de sa blessure, et lors du voyage, contracte une pleurésie. Il s'engage à devenir catholique s'il échappe à la mort. Il est baptisé en novembre, mais sa quête ne s'achève pas avec ce baptême, car la véritable adhésion aux dogmes essentiels et la grâce lui manquent. Après avoir subi une opération importante, il s'isole au pays basque. Il entre dans la pratique des confessions et des communions quotidiennes pour atteindre non pas seulement la volonté de croire mais le bonheur de croire, la Révélation de la nature divine. Sa révélation passe par l'Eucharistie.
De sa conversion, il écrit :
"Un homme qui peut être encore menacé par son triste passé, mais à qui jésus a donné la volonté de se relever à chaque chute, ... un homme très lâche, mais qui, maintenant du moins, se connaît tel, et qui rachète cette lâcheté par l'humiliation et le mépris de soi, voilà, quand il n'est pas un saint, ce que peut être un converti..."
De retour à Paris après cette conversion, il écrit des ouvrages d'art : Le Portail royal sur la cathédrale de Chartes ou les Profondeurs de L'Espagne, sur les oeuvres de Greco, de Goya ou du Tintoret. Il voyage à Lourdes, en Terre sainte en 1933 et 1934, puis à Rome, chaque lieu étant une étape de son "Itinéraire d'un juif vers l’Église" qu'il retranscrit dans ses nombreux récits autobiographiques. Dès 1933, il souhaite entrer dans les ordres et alterne, entre ses voyages, des séjours dans sa maison de Vence et au couvent de Passe-Prest à Saint-Paul-de-Vence. Mais la défaite de 1940 ne lui permet de réaliser son projet de suivre le séminaire et de devenir prêtre. En 1942, lorsque le sud de la France est lui aussi occupé par les Allemands, il trouve refuge au sanatorium du clergé du Thoronet où il prend le nom d'abbé Sorbier et se cache sous la protection de l'évêque de Nice, Mgr Rémond.
Après la libération, en juin 1945, il entre en clinique à Nice, puis à Toulon où il subit plusieurs opérations. Le 25 janvier 1946, il meurt à Vence après avoir été ordonné la veille par Mgr Rémond.

Collections

Ressources liées

Filtrer par propriété

Créateur
Titre Libellé alternatif Classe
Cinq mystères en forme de rétable Créateur(s) Texte
Le portail royal (cathédrale de Chartres) Créateur(s) Texte
Les Cantiques de la vie Créateur(s) Texte
Moi, Juif : livre posthume Créateur(s) Texte
Ni Grec, ni Juif Créateur(s) Texte
Couleur de la Grèce Créateur(s) Texte
Ce que je dois à Lourdes Créateur(s) Texte
Prières pour résister aux tentations de mon corps Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
Journal 1926 I Créateur(s) Texte
[Journal mars 1926] Créateur(s) Texte
Ascétisme de Cézanne Créateur(s) Texte
Autour de Rembrandt, 1ère version Créateur(s) Texte
Itinéraire Créateur(s) Texte
Les passions importunes Créateur(s) Texte
Les passions importunes Créateur(s) Texte
L'homme nu Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
Tryptique de la solitude Créateur(s) Texte
A propos de Religion et culture Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
"Cinéma" Créateur(s) Texte
Les moulages de Pompéi Créateur(s) Texte
A Pierre L. Créateur(s) Texte
Préhistoire de l'exposition Créateur(s) Texte
III Invasion de la Grâce, exemplaire corrigé Créateur(s) Texte
Journal 1938-1939 Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
Moi, Juif : livre posthume Créateur(s) work
Moi Juif, livre posthume par René Schwob Créateur(s) Texte
Moi Juif, livre posthume par René Schwob Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
Lourdes inédit Créateur(s) Texte
Lourdes inédit Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
[Sans titre] Créateur(s) Texte
Provenance
Titre Libellé alternatif Classe
Les Cantiques de la vie Texte
Ni Grec, ni Juif Texte
Moi, Juif : livre posthume Texte
Le portail royal (cathédrale de Chartres) Texte
Comment j'ai été convertie Texte
Cinq mystères en forme de rétable Texte
children
Titre Libellé alternatif Classe
Schwob, Jenny Enfant(s) de la personne décrite Personne
Schwob, Alfred Enfant(s) de la personne décrite Personne
Sujet
Titre Libellé alternatif Classe
[Sans titre] Sujet Image fixe
La recherche de Dieu en toutes choses, ou l'itinéraire spirituel et méditatif de René Schwob Sujet(s) Texte
destinataire
Titre Libellé alternatif Classe
[Sans titre] Destinataire(s) Texte

Forme retenue

fre Schwob, René (1895-1946)

Autres formes du nom

fre René Schwob
fre Schwob, René Félix
fre René Félix Schwob

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Schwob

Prénom(s)

fre René Félix

Langue

fre

Nationalité

fr

Genre

fre masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1895-04-19

Date de mort

1946-01-27

Lieu de naissance

Lieu de décès

Portrait, représentation de la personne

Profession / Activités

fre Ecrivain

Reprendre la forme retenue

fre Schwob, René (1895-1946)