Montherlant, Henry de (1895-1972)

Description

De ces voyages effectués entre 1925 et 1932, notamment à Alger pendant quatre ans, Henry de Montherlant tire des textes marqués par l'héliotropisme et une réflexion philosophique et morale, le menant à l'anticolonialisme. Dans "Il y a encore des paradis - Images d'Alger 1928-1931" (1933), il oppose la médiocrité des coloniaux et les dégradations infligées à Alger à la sensualité et l'antique culture méditerranéenne caractérisée par le sens du sacré. Dans "La rose des sables", l'anticolonialisme devient matière romanesque, Montherlant, moraliste, s'oppose à la mystification sous-tendant la brutalité et le pillage de la colonisation. La pièce "Le Maître de Santiago" expose via un personnage de jeune officier dans le Sud marocain en 1931 la théorie du colonialisme comme épiphénomène de l'histoire dépourvue de sens.

Forme retenue

fre Montherlant, Henry de (1895-1972)

Autres formes du nom

fre Montherlant, Henry Millon de
fre Millon de Montherlant, Henry
fre Montherlant, Henry Marie Joseph Millon de
fre Millon de Montherlant, Henry Marie Joseph
fre Millon de Montherlant, Henry Marie Joseph Frédéric Expedite

Pseudonyme(s)

fre Lazerge, François
fre Lazergue, François

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

fre Millon de Montherlant

Prénom(s)

fre Henry
fre Marie Joseph
fre Frédéric

Langue

fre

Nationalité

fr

Genre

masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

1895-04-20

Date de mort

1972-09-21

Lieu de naissance

Lieu de décès

Portrait, représentation de la personne

Site web de ou sur la personne décrite

Reprendre la forme retenue

fre Montherlant, Henry de (1895-1972)