Tamamura, Kôzaburô (1854-1923?)

Description

Tamamura Kōzaburō (玉村 康三郎, 1856-1923?) est né en 1856 à Edo (actuelle Tôkyô). En 1867, à l’âge de onze ans, il entre comme apprenti chez le photographe Kanamaru Genzō dans le quartier d'Asakusa à Edo et y resta sept ans. A dix-huit ans, il ouvre son propre studio de portraits à Asakusa en 1874 avant de s'installer à Yokohama en 1883 au numéro 2 de la rue Bentendoori. Cette rue commerçante proposait aux Occidentaux une grande diversité de souvenirs de voyage, il n’est donc pas surprenant de constater la présence de plusieurs studios et boutiques de vente de photographies. Cette proximité, comme en témoignent les nombreux encarts publicitaires diffusés à l’époque dans les ouvrages et journaux anglophones notamment, participait à entretenir une grande concurrence entre les différents photographes et notamment entre Adolfo Farsari, Kusakabe Kimbei et Tamamura Kôzaburô. Dans ce climat concurrentiel, Tamamura fût celui qui mit en œuvre la stratégie la plus efficace en ciblant d’emblée et de manière systématique la clientèle étrangère. Ses clichés ne sont pas d’un point de vue artistique, supérieurs à ceux de Farsari ou de Kusakabe mais le soin accordé à la coloration, à la finition et au conditionnement (en ayant recours notamment à des laques richement peintes pour les couvertures des albums) couplé à une communication publicitaire que l’on pourrait qualifier aujourd’hui « d’agressive » tant elle cherchait à retenir l’attention du touriste occidental, donnèrent à Tamamura une excellente audience au Japon mais aussi à l’étranger (au Royaume-Uni et aux Etats-Unis notamment). Comme pour les clichés acquis chez Farsari et Kusakabe, Louis Dumoulin ne commande pas d’album chez Tamamura lors de son premier séjour au Japon en 1888-1889. Constat plus étonnant, Dumoulin y achète des clichés non colorisés alors que Tamamura lui-même axe sa publicité sur la qualité et la tenue de ses colorations. Bien que la boutique de Tamamura ait continué ses activités jusqu'à la destruction de son studio lors du grand tremblement de terre du Kantô en 1923, Dumoulin n'achètera pas de clichés chez Tamamura lors de ses voyages au Japon en 1895 et 1897. Il faut préciser que les progrès de la photographie lui permettent alors de voyager muni d'un appareil instantané Kodak et qu'il peut dès lors prendre lui-même des photographies.

Relation(s)

Plusieurs clichés de Tamamura Kôzaburô sont recensés dans la collection Dumoulin.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Créateur
Titre Libellé alternatif Classe
Noge yama Still Image
Westeria blossoms at Tokyo Still Image
Chrysanthemum at Tokyo Still Image
[Stone steps at Negishi] Still Image
colleague
Titre Libellé alternatif Classe
Enami, Nobukuni (1859-1929) Collègue Person

Forme retenue

Tamamura, Kôzaburô (1854-1923?)

Autres formes du nom

Kôzaburô Tamamura
Tamamura, Kouzaburou
jp 玉村 康三郎
jp たまむら こうざぶろう

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

Tamamura

Prénom(s)

Kôzaburô

Langue

jpn

Nationalité

jp

Genre

Masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

Date de mort

1923?

Lieu de naissance

Lieu de décès

Inconnu

Profession / Activités

fr Photographe

Enfant(s) de la personne décrite

Tamamura Kihei (1880?-1951)
jp 玉村騎兵衛 (1880?-1951)

Reprendre la forme retenue

Tamamura, Kôzaburô (1854-1923?)