Farsari, Adolfo (1841-1898)

Description

Adolfo Farsari est né le 11 février 1841 dans la ville de Vicence (alors dans l'empire d'Autriche, aujourd'hui en Italie). Il entra dans l'armée italienne en 1859 (à 18 ans) mais quatre ans plus tard, en 1863, il émigra aux États-Unis. Ce pays étant alors en pleine guerre de Sécession, Farsari, en tant que fervent anti-esclavagiste, s'engagea dans l'armée de l'Union comme soldat de cavalerie volontaire de l'État de New York et il combattit jusqu'à la fin de la guerre. Il émigre ensuite au Japon où il s'associe avec E. A. Sargent pour fonder l'entreprise Sargent, Farsari & Co. qui vendait des accessoires pour fumeurs, de la papeterie, des cartes de visite, des journaux, des magazines, des romans, des livres de conversation anglais-japonais, des dictionnaires, des guides, des cartes géographiques et des photographies du Japon. Après la fin de son partenariat avec Sargent, la société, qui s'appelait maintenant A. Farsari & Co., publia plusieurs éditions du Guide Keeling du Japon et Farsari lui-même réalisa et publia "Mots et phrases japonais à l'usage des étrangers". L'entreprise fut l'un des éditeurs les plus prolifiques de produits destinés à aider les voyageurs occidentaux au Japon, ayant produit son premier guide du Japon en juillet 1880. Farsari élargit son commerce à celui des photographies commerciales, et, en 1883, il apprit lui-même à en réaliser.
Lorsque Louis Jules Dumoulin débarque au Japon pour la première fois en 1888, il y a un véritable commerce de la photographie et celui-ci est dominé par les photographes japonais. Adolfo Farsari semble être le dernier occidental à y posséder des studios photographiques . Il jouissait du reste d’une excellente réputation grâce notamment à un catalogue très riche et à la qualité de ses coloristes. Il faut préciser que Farsari, associé au photographe japonais Tamamura Kozaburô (玉村 康三郎1856-1923 ?), en rachetant en 1885 le fameux studio Stillfried & Andersen avait hérité du même coup de nombreux négatifs du Baron Raimund von Stillfried (1839-1911) qui lui-même avait racheté une partie de ceux de Felice Beato (1832-1909). Malheureusement, un incendie détruisit ces négatifs en 1886 et l’année suivante, Farsari entreprit de voyager dans tout le Japon afin de se reconstituer un stock.
La collection de Louis Dumoulin comprend plusieurs photographies acquises auprès du studio d’Adolfo Farsari or en 1888, il ne fait presque aucun doute que les clichés vendus n’étaient pas de la main de Stillfried ou de Beato mais bien de celle de Farsari lui-même.

Relation(s)

Plusieurs clichés d'Adolfo Farsari sont recensés dans la collection Dumoulin.

Ressources liées

Filtrer par propriété

Collègue
Titre Libellé alternatif Classe
Tamamura, Kôzaburô (1854-1923?) Collègue Person
Farsari, Adolfo (1841-1898) Collègue Person
Stillfried, Raimund von (1839-1911) Collègue Person
Titre Libellé alternatif Classe
Tea house girls Still Image
Washing clothes Still Image
Buddhist priests Still Image
Amma Still Image
Carpenters Still Image
Acrobats Still Image
Wrestlers Still Image

Forme retenue

Farsari, Adolfo (1841-1898)

Autres formes du nom

Adolfo Farsari
jp アドルフォ・ファルサーリ

Identifiant de la personne dans un référentiel externe

Nom de famille

Farsari

Prénom(s)

Adolfo

Langue

eng
ita
jpn

Nationalité

it

Genre

Masculin

Identifiant pérenne

Date de naissance

Date de mort

1898-02-07

Lieu de naissance

Vicente (Empire d'Autriche)

Lieu de décès

Vicente (Italie)

Profession / Activités

fr Photographe

Reprendre la forme retenue

Farsari, Adolfo (1841-1898)