Soulié, Jean

Description

D’origine aquitaine, Jean Soulié est un jeune poète proche de Jean Cayrol et de la revue Des Cahiers du Fleuve fondé en 1935. Il publie également dans des revues comme « La Hune » et fait paraître deux recueils de poésie « Temps antérieurs » en 1935 et « Zones franches » en 1938 qui reçoit le prix Archon-Despérouses de l'Académie française.

Relation(s)

Ayant fréquenté le jeune Jean Soulié à Paris, Max Jacob à la lecture de son premier recueil publié : « Les temps antérieurs par Jean Soulié. Il y a plus de forme dans Jean Soulié. La langue est bonne, les images neuves. Tout est ferme sous le pied, on marche ici sur un terrain solide en compagnie d’un esprit déjà mûr, bien que très jeune. M. Jean Soulié a un très grand avenir. » (cité dans « Max Jacob and the Feux de Paris », Letters and texts presented by Neal Oxenhandler. - California : University of California Press, 1964, p. 270).